Arrêt Cardiaque

La prévention pour sauver des vie

Traitements

Pour les personne menacées d'une mort subite par arrêt cardiorespiratoire (ACR), les options thérapeutiques suivantes peuvent être utilisées conjointement comme traitement au long cours pour la prévention de l'ACR .

  • Le traitement médicamenteux
  • Le défibrillateur automatique implantable (DAI)
  • L'ablation par radiofréquence

 

Traitement d'urgence de l'ACR

Le traitement d'urgence d'un ACR s'impose lorsque :

  • Le cœur d'une personne cesse brusquement de propulser le sang vers le reste du corps à cause d'une fibrillation ventriculaire.
  • La personne a perdu connaissance.

Le traitement d'urgence d'un ACR vise à maintenir la circulation du sang dans le corps. Il consiste généralement en deux interventions :

Une réanimation cardiopulmonaire (RCP)

Elle maintient la circulation sanguine. La RCP consiste en un massage du cœur (les mains comprimant la cage thoracique) et une ventilation par insufflation orale (bouche à bouche) selon un certain rythme. Ces actions maintiennent la circulation du sang et de l'oxygène dans l'organisme. La RCP est souvent utilisée en première urgence jusqu'à ce qu'un défibrillateur externe puisse être appliqué pour rétablir le rythme cardiaque.

Une défibrillation externe

Elle permet de redémarrer le système électrique du cœur. La défibrillation externe consiste à appliquer un choc électrique au cœur à l'aide palettes dures placées sur le thorax afin de rétablir le rythme cardiaque normal. La défibrillation externe peut être effectuée à l'aide d'un défibrillateur externe manuel ou d'un défibrillateur externe automatique (DEA) ou semi-automatique (DSA) .Dans ce cas les palettes dures sont remplacées par des électrodes conductrices adhésives.

Lorsqu'une personne a été réanimée après un ACR, elle doit être transportée à l'hôpital pour la poursuite du traitement. Des tests diagnostiques peuvent fournir des détails sur la pathologie qui est à l'origine de l'arrêt cardiorespiratoire. Un rythmologue utilise les résultats des tests diagnostiques et les antécédents médicaux de la personne pour déterminer les options thérapeutiques.

Des recommandations ont été publiées récemment à l'intention de la communauté médicale par la Société Européenne de Cardiologie pour la classification des risques et la prévention de la mort subite par arrêt cardiorespiratoire ainsi que par l'European Resuscitation Council sur les modalités d'application des gestes d'aide à la survie. Ces deux organismes sont en accord avec l'American Heart Association qui édicte les règles de prise en charge des arrêts cardiaques et des pathologies cardiovasculaires.

Les informations présentées sur ce site web ne le sont qu'à titre purement informatif. Elles ne sauraient remplacer vos relations avec un professionnel de santé.

Ce site web et son contenu sont fournis par Medtronic FRANCE SAS à des fins purement informatives.